L'Ange de l'Apocalypse - Une vie de Vincent Ferrier - BD


Jeunes et enfants

- 22x29,5 cm - 48 pages - 15 €
ISBN : 978-2-35389-328-7 - Parution : 2014-05-02


L'Ange de l'Apocalypse - Une vie de Vincent Ferrier - BD
La vie palpitante du prédicateur Vincent Ferrier, qui parcourut l’Europe au début du 15e siècles, fit plus de 3000 miracles et termina sa course en Bretagne, à Vannes. Par l’auteur de Quelques écorces d’orange amère, Prix de la BD chrétienne d’Angoulême 2014.


Valence, Espagne, à l’aube du 15e siècle. Dans l’Europe catholique, partagée entre la papauté d’Avignon et celle de Rome, c’est le grand schisme. Les troubles sont nombreux et l’Inquisition veille...

Au milieu des affaires du monde et de l’Église, quel est cet homme qui parcourt l’Espagne, l’Italie et la France, attirant à lui des foules entières ?

Vincent Ferrier. Dominicain, ascète et héraut du jugement de Dieu.

On lui prête des miracles dès le ventre de sa mère…




Tout public


  • Presse
Ouest France 27/05

Le père Christophe Hadevis sort une nouvelle BD
Samedi, le prêtre a dédicacé sa dernière bande dessinée, librairie La Procure, à Vannes. Un lieu choisi précisément : c'est ici que le héros de l'album, saint Vincent Ferrier, a vécu.
Entretien avec Christophe Hadevis, recteur de la paroisse Notre-Dame de Lourdes a Vannes et scénariste de bandes dessinées.

Pourquoi avoir choisi cle raconter la vie de Vincent Ferrier ?

Cette bande dessinee était une commande du diocèse de Vannes L'idée etait de faire découvrir aux paroissiens et aux Vannetais la vie de ce prédicateur espagnol qui a parcouru l'Europe à l'aube XVe siecle et terminé sa course à Vannes. La ville est parsemée de references. C'est bien que les habitants les comprennent. Exemple: la place Valencia a été nommée ainsi en référence à Valence, la ville où Vincent Ferrier est né.

Vouliez-vous transmettre un message ?
Saint Vincent Ferrier est un homme particulier. ll était thaumaturge, faiseur de miracles. On lui prête 3 000 miracles, le premier dans le ventre de sa mère. A cette é, les troubles étaient nombreux: les Anglais envahissaient la France, la grande peste noire se répandait en Europe. Les gens pensaient que la fin du monde approchait. Dans ce contexte rude,  il a parcouru l'Europe pour transmettre un message d'amour. C'est ce message religieux que je souhaite communiquer. Pendant l'écriture, je suis allé dans la maison ou il a résidé, à Vannes, pour prier en lui demandant des conseils, de I'aide

L'illustratrice de la BD, Zoi, n'est pas croyante. Pourquoi avoir choisi de travailler avec elle ?
J'ai été séduit par son style: des lignes claires qui racontent l'histoire de façon précise. J'aime travailler avec des personnes qui ne partagent pas ma fibre religieuse. Elles ont un autre regard sur le sujet, c'est toujours intéressant

La religion et la bande dessinée, c'est une association peu commune. Vous sentez-vous autant scénariste que prêtre ?

Non, je suis prêtre avant tout. La bande dessinée est une passion, un rêve d'enfant. Petit, je dévorais les albums d'Astérix et de Tintin, je racontais des histoires, je jouais au theâtre. C'est quelque chose qui est en moi depuis longtemps et qui me permet de « proposer la foi ». Ensuite, les gens en font ce qu'ils veulent. J'ai réalisé mon premier album en 2010. Cette année, j'ai reçu le prix de la BD chrétienne du festival d'Angoulême. C'est encourageant,  mais peut-être que je n'écrirai pas des bandes dessinées toute ma vie

Recueilli par Emma ROULIN.

L'ange de l'Apocalypse. Une vie
de Vincent Ferrier. Scénario Christophe
Hadevis Dessin Zoi Couleur
Veronique Gourdin Editions de I Emmanuel
Prix 15 €



Le livre du mois